La Nuit avant Noël - Clement Clarke Moore (1823)



Ce poème a été édité pour la première fois le 23 Décembre 1823, anonymement, à Troy (état de New York) dans le journal "Sentinel" sous le titre "Twas the Night Before Christmas". En 1837, le poème a été attribué à Clement Clarke Moore (1779-1863) puis republié dans sa version définitive en 1844 dans une anthologie de l'auteur. C'est d'ailleurs à cette occasion que Clement Clarke Moore, poussé par ses enfants, réclama la paternité de l'oeuvre pour la première fois (il aurait préféré pour sa part être reconnu pour des oeuvres plus "érudites"). Entre 1823 et 1844, le texte a connu plusieurs publications ainsi que diverses variations orthographiques, notamment dans le nom des rennes.

Dans les années 1860, est née une controverse quant à la paternité du poème. Après le décès de Clement Clarke Moore, les descendants de Henry Livingston, Jr. (1748-1828), déclarèrent que "Twas the Night Before Christmas" était l'oeuvre de leur père.

"Twas the Night Before Christmas", également connu sous les titres "The Night Before Christmas" et "A Visit from St. Nicholas", est une oeuvre véritablement à part dans la culture américaine. C'est ce poème qui est la base de toute la conception du Père Noël tel qu'on le voit aujourd'hui aux Etats-Unis (et plus globalement dans les pays anglo-saxons, voir même dans le reste du monde) et ce depuis la seconde moitié du XIXème siècle. "Twas the Night Before Christmas" a quasiment tout inventé : l'allure physique générale du Père Noël, ses vêtements et accessoires, son moyen de transport (le traîneau), le nombre de ses rennes ainsi que leur nom...

Vous pouvez si vous le souhaitez télécharger gratuitement et légalement le poème en anglais sur le site du Projet Gutenberg (eBook #17135). Sa version illustrée (Jessie Willcox Smith, 1912) est consultable sur cette page.
Le texte dans sa version originale est disponible sur iment.com.
Plus d'informations sur Wikisource.org (en) (où vous trouverez notamment les différentes versions du poème en anglais) et Wikipedia (en).
A découvrir également une magnifique collection d'anciennes éditions de l'oeuvre sur visitfromstnicholas.com.




La Nuit avant Noël

C'était la nuit de Noël, un peu avant minuit,
À l'heure où tout est calme, même les souris.
On avait pendu nos bas devant la cheminée,
Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée.

Blottis bien au chaud dans leurs petits lits,
Les enfants sages s'étaient déjà endormis.
Maman et moi, dans nos chemises de nuit,
Venions à peine de souffler la bougie,

Quand au dehors, un bruit de clochettes,
Me fit sortir d'un coup de sous ma couette.
Filant comme une flèche vers la fenêtre,
Je scrutais tout là haut le ciel étoilé.

Au dessus de la neige, la lune étincelante,
Illuminait la nuit comme si c'était le jour.
Je n'en crus pas mes yeux quand apparut au loin,
Un traîneau et huit rennes pas plus gros que le poing,

Dirigés par un petit personnage enjoué:
C'était le Père Noël je le savais.
Ses coursiers volaient comme s'ils avaient des ailes.
Et lui chantait, afin de les encourager:

"Allez Tornade!, Allez Danseur!
Allez , Furie et Fringuant!
En avant Comète et Cupidon!
Allez Eclair et Tonnerre!
Tout droit vers ce porche,
Tout droit vers ce mur!
Au galop au galop mes amis!
Au triple galop!"

Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent,
Qui montent vers le ciel pour franchir les obstacles,
Les coursiers s'envolèrent, jusqu'au dessus de ma tête,
Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël.

Peu après j'entendis résonner sur le toit
Le piétinement fougueux de leurs petits sabots.
Une fois la fenêtre refermée, je me retournais,
Juste quand le Père Noël sortait de la cheminée.

Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet,
Étaient un peu salis par la cendre et la suie.
Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets,
Lui donnait l'air d'un bien curieux marchand.

Il avait des joues roses, des fossettes charmantes,
Un nez comme une cerise et des yeux pétillants,
Une petite bouche qui souriait tout le temps,
Et une très grande barbe d'un blanc vraiment immaculé.

De sa pipe allumée coincée entre ses dents,
Montaient en tourbillons des volutes de fumée.
Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond
Sautait quand il riait, comme un petit ballon.

Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin,
Que je me mis malgré moi à rire derrière ma main.
Mais d'un clin d'oeil et d'un signe de la tête,
Il me fit comprendre que je ne risquais rien.

Puis sans dire un mot, car il était pressé,
Se hâta de remplir les bas, jusqu'au dernier,
Et me salua d'un doigt posé sur l'aile du nez,
Avant de disparaître dans la cheminée.

Je l'entendis ensuite siffler son bel équipage.
Ensemble ils s'envolèrent comme une plume au vent.
Avant de disparaître le Père Noël cria:
"Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit"


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaire(s):

Anonyme,  mardi, 27 novembre, 2012  

Merveilleux. Merci

Isa Noel Joyeux mardi, 27 novembre, 2012  

Hello et merci de ta visite ! :) Contente que ce poème t'ait fait plaisir. ;) Joyeuses fêtes !

Trésors Disney mardi, 10 décembre, 2013  

Disney a adapté ce poème en 1933 dans un cartoon Silly Symphonies, The Night Before Christmas (L’Arbre de Noël) qui est vraiment réussi et qui reprend fidèlement l'histoire "Twas the Night Before Christmas", en particulier pour la chanson du début http://tresorsdisney.blogspot.fr/2013/12/the-night-before-christmas-larbre-de.html

Isa Noel Joyeux mardi, 10 décembre, 2013  

Hello et merci pour le lien. :)

C'est quand Noël ?

A Propos

Je suis Isa, elfe du Père Noël...
(lire la suite)

Visites

MENTIONS LEGALES :
Copyright © 2008-2011 - Tous droits réservés noel-joyeux.blogspot.com
Toute reproduction interdite.
Les textes, photos, vidéos, extraits musicaux et éléments similaires demeurent la propriété respective de leurs auteurs.
Pour toute réclamation concernant le contenu de ce blog, question ou rectification de copyright, merci de me contacter.

  © Blogger template Newspaper III by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP