13 Décembre, jour de la Sainte Lucie

Sainte Lucie, Sankta Lucia en suédois, Luciadag au Danemark, ou tout simplement Lucia en Italie, dont le nom signifie "lumière" en latin, est célébrée le 13 décembre et marque pour ces pays, le début de l'Avent, premier pas vers Noël (on la célèbre également en Norvège, en Islande, en Bosnie, en Croatie et en Hongrie).

Lucie de Syracuse est née en Sicile en 286, mourut le 13 décembre 304 et est l'une des toutes premières chrétiennes. A cette époque, les chrétiens se cachaient pour prier et vivre leur foi, souvent dans des grottes. Selon la légende, Lucie avait pris pour habitude d'apporter des vivres à tous ces croyants persécutés. Elle se déplaçait en cachette, la nuit venue, une couronne de bougies allumées sur la tête éclairant son chemin et laissant ainsi ses mains libres afin de porter des plateaux de nourriture. Un païen serait tombé sous le charme de ses yeux d'une rare beauté. Lucie le repoussa et, par vengeance, homme l'a fit arrêter, enfermer et martyriser. Refusant de céder, on lui arracha les yeux et c'est pour cela que l'on représente souvent Sainte Lucie portant ses yeux sur un plateau (selon une autre légende Lucia se serait elle même éborgnée afin de forcer un Prince, tombée amoureux d'elle, à se convertir au Christianisme ; elle offrit ses yeux au Prince et Dieu fournit à Lucia des yeux encore plus beaux). On raconte également que Lucia avait été condamnée à être brûlée vive mais que le feu refusa de s'allumer. On tenta ensuite de la noyer sans y parvenir. Elle fut alors transpercée d'une épée, le sang coula sur sa longue robe d'un blanc immaculée et Lucia mourut. C'est pour cette raison que, le jour de la Sainte Lucie, les jeunes filles suédoises revêtent une robe blanche et une ceinture rouge (voir plus bas).

Dans l'hémisphère nord, et plus particulièrement en Suède, avant la réforme du calendrier grégorien à la fin du XVIème siècle, la Sainte Lucie tombait le jour du solstice d'hiver. A cette époque les festivités liées à Lucia, porteuse de lumière, faisaient rayonner chaleur et soleil dans les maisons, chassant le froid, les ténèbres et les peurs. La nuit précédent le solstice durait 20 heures et était appelée Lusse långnatt (la longue nuit de Lucie). Cette nuit là était la nuit de tous les dangers, on y entendait parler les animaux, on y voyait des êtres étranges et surnaturels roder autour des maisons. Les habitants allumaient donc des feux purificateurs afin d'éloigner tous ces mauvais esprits. Dès le lendemain, les animaux recevaient double ration de nourriture, les femmes reprenaient leurs ouvrages qu'elles avaient stoppés la veille (de peur de retrouver leurs fuseaux de laine briser le lendemain matin) et on prenait plusieurs petits déjeuners.

En Scandinavie, on célèbre Sainte Lucie depuis le Moyen-Âge, toutefois sa légende se confond avec une histoire locale (région du Värmland à l'ouest de la Suède plus précisément), qui raconte qu'une jeune femme mystérieuse arriva un jour par bateau, découvrant un pays ronger par la famine et se mit à distribuer de la nourriture à tous les habitants. C'est justement dans cette région précisément que s'implanta le culte de Sainte Lucie pour ensuite se propager dans toute la Scandinavie.


Sources: georgia.se


Depuis 1927, en Suède, on célèbre Lucie tout autrement. La tradition veut que, le matin du 13 Décembre, la plus jeune des filles de la maison revêtisse une grande robe blanche et une ceinture rouge, se coiffe d'une couronne de bougies blanches sur la tête (aujourd'hui électriques). Elle est accompagnée des autres enfants de la famille, tous en robes blanches, les fillettes parées d'une couronne d'argent et les garçons de bonnets pointus surmontés d'une étoile. Les enfants vont ainsi réveiller leurs parents et leur servir un petit déjeuner constitué de ussekatt (petits pains au safran) (1) , de biscuits aux épices, de café et de glögg (un vin chaud épicé). Et tout le monde entonne gaiement un chant traditionnel:


La nuit pesante rôde
autour de nos maisons.
Sur la terre que le soleil fuit,
planent les ombres.
Alors dans notre noir logis
paraît, couronnée de lumière,
Sainte Lucie, Sainte Lucie.


Dehors, des processions officielles sont organisées où on peut y voir des stjärngossar (jeunes garçons en robes blanches) et des tärnor (jeunes filles également en robes blanches, sortes de demoiselles d'honneur de Lucia), portant une bougie à la main, tous suivant Sainte Lucie. Des tomtenissar, garçons aux chapeaux étoilés, portent étendards et lanternes, d'autres encore sont déguisés en pepparkaksgubb (petits bonhommes en pain d'épices) et tout ce petit monde chante dans la rue.
Il y a aussi des concours un peu partout et on élie localement une Lucia qui participera à des élections régionales. Les jeunes filles élues visiteront ensuite les écoles, les hôpitaux, les églises, les maisons de personnes âgées, les centres commerciaux … et y distribueront des biscuits au gingembre en chantant. Une Sainte Lucie nationale sera ensuite élue puis couronnée au musée de plein air de Skansen à Stockholm, elle traversera la ville à bord d'un carrosse tiré par quatre magnifiques chevaux.

Ecouter quelques chansons suédoises de la Sainte Lucie.


Chanson traditionnelle de la Sainte Lucie :
Natten går tunga fjät (La nuit avance à pas lourds)

En Suédois:

Natten går tunga fjät
rund gård och stuva;
kring jord, som sol förlät,
skuggorna ruva.
Då i vårt mörka hus,
stiger med tända ljus,
Sankta Lucia, Sankta Lucia.

Natten går stor och stum
nu hörs dess vingar
i alla tysta rum
sus som av vingar.
Se, på vår tröskel står
vitklädd med ljus i hår
Sankta Lucia, Sankta Lucia.

Mörkret ska flykta snart
ur jordens dalar
så hon ett underbart
ord till oss talar.
Dagen ska åter ny
stiga ur rosig sky
Sankta Lucia, Sankta Lucia.



En français :

La nuit avance à pas lourds
Autour de la cour et de l'âtre
Alors que le soleil quitte la terre,
Les ombres menacent.
Là, dans notre maison sombre
Marchant avec des bougies allumées
Sainte Lucie, Sainte Lucie !

La nuit avance fortement et en silence
Ecoutez maintenant ses ailes
Dans chaque pièce si silencieuse,
Murmurant comme des ailes.
Regardez, sur notre seuil se tient,
Habillée de blanc, de la lumière dans les cheveux,
Sainte Lucie, Sainte Lucie !

L'obscurité s'envolera bientôt
Des vallées de la terre.
Aussi nous dit-elle
Un mot merveilleux :
Un nouveau jour se lèvera à nouveau
Du ciel rose…
Sainte Lucie, Sainte Lucie !



(1) Pour préparer des ussekatt, utiliser la même recette que pour la couronne de l'Avent norvégienne. Au lieu de couper des boudins afin de les tresser, couper des morceaux de pâte et donner leur la forme d'un "8".


Au Danemark, on ne fête Luciadag que depuis le 13 décembre 1944 ; cette célébration fut importée par Franz Wend de la Foreningen Norden (Association Norden) en protestation à l'occupation nazie, période bien sombre de l'histoire où chacun avait besoin de lumière et d'espoir. Les célébrations sont principalement religieuses et liées à celles de Noël, les danois allument des bougies avant d'aller à l'église.


En Italie, même si les traditions liées à Sainte Lucie se sont un peu perdues au profit de Babbo Natale (le Père Noël), on continue de célébrer Lucia dans certaines régions, notamment dans le Nord-Est. Ainsi, les enfants écrivent une lettre à la Sainte afin de lui demander des cadeaux. Seuls les enfants sages sont récompensés. Les vilains garnements ainsi que les enfants qui, une fois la nuit venue ont tenté d'apercevoir Sainte Lucie, reçoivent du charbon et du sable. Il convient de déposer également quelques vivres pour Lucia (des oranges et du lait), pour son âne Tobia (de l'eau et du sel), et pour son assistant Gastaldo (un verre de vin).

En Sicile, terre natale de Lucia, et également parmi toute la diaspora sicilienne, on célèbre la Sainte en mangeant de la cuccìa, un met traditionnel préparé avec du blé et des baies, mais selon les pays on y ajoute souvent du sucre, du beurre, du lait, ou encore des pois chiches, des amandes de la ricotta, etc… Les siciliens commémorent ainsi la Sainte qui les avait sauvé de la famine en leur apportant le blé, qui est restée l'une des principales ressources de l'île pendant des siècles.
La coutume veut également qu'on ne consomme pas de pain pendant toute la journée du 13 décembre car selon la légende, le 13 Décembre 1646, alors que la Sicile connaissait une grande famine, un bateau transportant du froment est venu s'échouer sur les côtes. Pour la population, ce fut un miracle qu'ils ont immédiatement attribué à Sainte Lucie. Depuis ce jour, les siciliens ont décidé de manger du blé tous les 13 décembre. De plus, tous ceux qui se sont mis sous la protection de Lucie et qui en ont fait leur sainte patronne (patronne de la lumière, et de tout ce qui a trait à la vue) ne mangent ce jour là que du blé et absolument rien d'autre.
La cuccìa est dès lors la principale source alimentaire de ce jour de fête.


En Hongrie, le jour de Sainte Lucie est le jour de la bénédiction des moissons. La coutume veut que les enfants déposent un peu de paille devant la porte de leur maison, s'agenouillent et expriment des vœux de bonheur.



A voir également :
Coloriages Sainte Lucie


Joyeuse Sainte Lucie à tous !


Sources :
Wikipedia
sweden.se
photos-suede.com
2travelandeat.com
mamalisa.com
joelinstockholm.blogspot.com
italie1.com
Photo cuccia : ilove-palermo.blogspot.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 Commentaire(s):

C'est quand Noël ?

A Propos

Je suis Isa, elfe du Père Noël...
(lire la suite)

Visites

MENTIONS LEGALES :
Copyright © 2008-2011 - Tous droits réservés noel-joyeux.blogspot.com
Toute reproduction interdite.
Les textes, photos, vidéos, extraits musicaux et éléments similaires demeurent la propriété respective de leurs auteurs.
Pour toute réclamation concernant le contenu de ce blog, question ou rectification de copyright, merci de me contacter.

  © Blogger template Newspaper III by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP